La Cour constitutionnelle coréenne décide que l’interdiction de l’avortement doit être annulée d’ici 2020

La Corée du Sud va annuler son interdiction de l’avortement.

Le 11 avril, la Cour constitutionnelle a jugé que la loi actuelle sur l’avortement était inconstitutionnelle. Il interdit actuellement les avortements aux premiers stades de la grossesse et exige des sanctions en cas de violation. Les exceptions actuelles à la loi n’autorisent l’avortement qu’en cas de viol ou d’inceste, lorsqu’une grossesse met gravement en danger la santé de la femme ou lorsqu’elle ou son partenaire sont atteints de certaines maladies.

Cela s’est produit lors de la première audience du tribunal sur des accusations d’avortement en sept ans. Le tribunal a déterminé qu’il est inconstitutionnel de punir les femmes si elles se font avorter ou de punir les médecins qui ont pratiqué un avortement avec le consentement de la femme.

Il y a sept ans, la Cour constitutionnelle considérait le droit à la vie du fœtus comme supérieur au droit des femmes à l’autodétermination, mais cette fois, elle a jugé que le droit à la vie violait le droit à l’autodétermination. Punir les avortements pour des raisons sociales et économiques sans exception est considéré comme inconstitutionnel parce qu’il restreint excessivement le droit des femmes à l’autodétermination.

L’Assemblée nationale sera tenue de réviser la loi sur l’avortement d’ici le 31 décembre 2020, mettant fin à une interdiction de 66 ans. La loi actuelle sera maintenue jusque-là.

Source (1)

Comment cet article vous fait-il sentir?

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles